J’en rêve en avril

Les mois passent et il y a toujours de jolies choses qui me font rêver. Voici mes dernières découvertes.

Source mec.ca

Lors de notre récent voyage aux États-Unis, nous avons fait plusieurs treks. Certains plus difficiles que d’autres. Même si j’ai de bonnes chaussures de marche, je me disais que je pourrais bénéficier de plus de support au niveau des chevilles pour les randonnées au niveau de difficulté plus élevé. Et comme je suis un peu coquette, je  ne dirais pas non à allier efficacité avec un look de ville. J’aime bien ce modèle qui pourrait aussi être porté dans la vie de tous les jours.

Je ne suis jamais allée à Toronto, mais si je m’y rends, j’aimerais bien séjourner au Drake Hotel. Le design de cet établissement est un peu hors norme et il paraît que le restaurant de l’hôtel n’est pas mal du tout. De quoi rendre le séjour intéressant, même en rentrant se coucher.

Source hm.com

Cette serviette de plage en forme de pamplemousse me fait rêver aux vacances. Je me verrais bien à la plage sur cet accessoire fruité!

Je dois passer un examen de la vue et ça me démange de m’acheter de nouvelles lunettes solaires avec prescription. J’ai un gros coup de cœur pour le modèle Marlo de chez Bon Look. Il fait partie de leur collection dont le design a été fait en association avec Tessa Virtue.

Source sidim.com

Parlant de design, j’ai vraiment hâte de me rendre au SIDIM édition 2018. L’événement se tiendra à la Place Bonaventure et regroupera une foule d’exposants qui présenteront du design relié à l’architecture et à la décoration. J’ai bien peur de revenir de là avec plein de nouveaux projets pour la maison!

Claude

Advertisements

Inspiration planchers peints

Un élément majeur que nous aimerions changer dans la maison est notre revêtement de sol.  Environ 80 % de nos planchers sont composés de bois d’ingénierie, c’est-à-dire plusieurs couches de contreplaqué recouvertes de vrai bois. Ils ne sont pas hideux, pas du tout, mais disons que ce n’est pas un coup de cœur pour nous. Ils sont très mats et pâles et ne sont pas de la meilleure qualité qui soit. Mais comme notre loft fait 1360 pieds carrés, ça ne serait pas une mince affaire de tout changer. Je me demande toutefois ce que ça donnerait de les peindre. J’ai toujours eu un faible pour les planchers peints. Ils me rappellent les vieilles maisons de ferme, possiblement parce qu’il y avait des planchers peints chez ma grand-mère qui habitait la campagne justement. Voici quelques inspirations qui me font sérieusement réfléchir à cette possibilité pour chez moi.

Un grand classique, les planchers tout blancs. Pour rendre une pièce hyper lumineuse, c’est une valeur sûre. J’apprécie aussi beaucoup le fait qu’il s’agit de longues planches. J’aime toujours les lignes franches dans un décor, ça fait très net.

Les damiers sont toujours un classique et ils donnent beaucoup de cachet sur un plancher un peu usé. J’aime bien l’idée de peindre des tuiles tout en conservant le plancher naturel. Un bel ajout de texture tout en restant sobre. Et j’adore vraiment ce motif revisité avec un design un peu plus élaboré. Il demande certes un peu plus de temps à réaliser, mais reste simple d’exécution.

Une autre façon intéressante d’utiliser les planchers peints est de créer des carpettes à l’aide de peinture. Ça demande une certaine patience, mais c’est une façon économique et facile d’entretien pour habiller une pièce.

Cette idée peut même se transposer à l’extérieur, en voici un bel exemple avec cette fausse carpette peinte sur du béton.

Pour un effet vraiment impressionnant, ce plancher à taches d’encre est difficile à battre. Je ne suis pas certaine que j’oserais pour mon salon, mais pour un espace commercial, ce serait certainement très intéressant.

Pour ne pas trop se casser la tête, une plancher uni d’une couleur vive a tout un impact. J’aime tout particulièrement cette cuisine où la base de la table a été assortie à la couleur du sol. Ce vert figure parmi mes couleurs préférées, alors je suis peut-être un peu biaisée. Haha!

Et vous? Oseriez-vous peindre vos planchers?

Claude

Aménagement de ma garde-robe

Nous n’avons pas de commode pour ranger nos vêtements. La chambre de notre loft est pourvue d’une très longue garde-robe assez grande pour loger tous nos effets. Quand nous avons emménagé, nous avons organisé le tout le mieux possible sans nous casser la tête et nous n’avons pas vraiment fait de changement pendant presque 3 ans. La seule amélioration a été d’ajouter une bande de LED sur toute la longueur à l’intérieur. Autrement, il y faisait noir comme dans un four! Mais objectivement, l’utilisation de l’espace était loin d’être optimale. Une très longue pôle surplombée d’une aussi longue tablette, voilà ce qui s’offrait à nous pour nos vêtements. Nous avions chaussures et autres articles un peu pêle-mêle au sol et les vêtements plus longs rendaient difficile de chercher quelque chose. Et ce qui n’avait pas besoin d’être suspendu était plié et divisé en pile sur la tablette. Ça tombait, ça se mélangeait. Bref, ce n’était pas très agréable. Je regrette un peu de ne pas avoir pris de photo de l’avant, mais en même temps, c’était un peu gênant! Ah!

J’ai donc parlé à Raphaël de mon envie de réorganiser la garde-robe et de construire des tablettes. Nous avons trois portes coulissantes, alors celle du centre pouvait être dédiée à cette étagère. Puis nous nous sommes mis à calculer les frais reliés à ce DIY et nous avons comparé avec une armoire de type PAX de chez Ikea. Nous nous sommes vite rendus à l’évidence que ça ne valait pas la peine de construire une étagère nous même. Pour 300 $, nous avons acheté un cabinet de la taille parfaite pour notre garde-robe, ainsi que 5 tablettes et 3 tiroirs.

Et comme je n’aime pas trop la vue de piles de vêtements mous et de couleurs dépareillées, nous avons aussi fait l’achat (toujours chez Ikea) de boîtes de feutre pour y classer t-shirts, vêtements de sport, sous-vêtements, etc. C’est tellement plus facile d’y chercher quelque chose et le coup d’œil est franchement plus joli!

Pour libérer de l’espace au sol, nous avons relevé la pôle et la tablette à un niveau qui nous convenait sans être à bout de bras (nous sommes plutôt grands, je dois l’avouer). La pôle a été sciée en deux afin de permettre l’installation de l’armoire, divisant ainsi les espaces afin que nous ayons chacun notre côté. Il a fallu faire un peu de plâtre et donner un coup de peinture pour masquer l’emplacement initial de la pôle, mais nous n’avons pas repeint la garde-robe en entier. Ça a donc été vite fait. Sur la longue tablette, nous avons rangé les articles dont nous avons plus rarement besoin. Le sol a ainsi été complètement dégagé pour y ranger valises et chaussures.

D’ailleurs pour les chaussures, nous avions un support en bois bien ordinaire et pour lui redonner un peu de vie, je lui ai simplement donné un coup de pinceau. C’est fou comme une couche de peinture peut changer un meuble!

Nous avons pu réaliser ce projet en une seule journée, y compris le plâtre et la peinture. Et bien honnêtement, ce sont des petits détails qui améliorent la qualité de vie au quotidien. Je regrette seulement ne pas l’avoir fait plus tôt!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault