Objectif pour la prochaine année

_DSC4981-blog objectifDernièrement, Raphaël et moi avons passé le cap de notre première année en tant que propriétaires. Nous étions très excités, heureux de constater à quel point la vie est belle et qu’elle est exactement ce que nous souhaitons qu’elle soit. Nous nous répétons souvent que nous avons beaucoup de chance et nous apprécions chaque instant.

Le jour du fameux anniversaire de notre passage chez le notaire, nous avons pris la peine de souligner ça avec un souper cidre et sushis. Tout en mangeant, je me suis mise à réfléchir à ce que je souhaitais pour la prochaine année. Parce que même si la vie est belle, elle n’est pas parfaite et il y a des petites choses que j’aimerais améliorer.

Je me suis donc donné un objectif pour la prochaine année (que je partage un peu avec Raphaël, sans toutefois l’obliger). Celui d’avoir une fin de semaine par mois pour se reposer, tout simplement… Pas de famille, pas d’amis, le minimum de courses à faire… Prendre le temps de faire ce qu’on a envie de faire, juste pour nous.

La dernière année a été remplie, très remplie. Remplie de nombreuses visites à la quincaillerie, de projets de constructions, modifications, décorations. Remplie de soupers de famille, de fêtes avec les amis, de rendez-vous, de soirées trop courtes où on prend quand même la peine d’aller s’entraîner (parce que c’est important, même quand on n’a pas le temps). Remplie de stress et d’heures supplémentaires au travail… Malgré tout ça, on a toujours réussi à trouver un peu de temps pour se reposer, flâner devant la télé (à regarder des émissions de rénovation… ouais, je sais… on arrête jamais…), mais j’en voudrais un peu plus. Parce qu’au bout de cette belle année, je suis fatiguée, essoufflée…

Bref, Raphaël était d’accord pour qu’on essaie et il pense que c’est réalisable. Oui, il y aura sûrement des exceptions, des événements qu’on ne pourra pas manquer. Mais j’espère justement que ça restera des exceptions. J’ai toutefois bon espoir que nous allons y arriver. On s’en reparle l’année prochaine!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements