Histoire domestique et livre de cuisine

_dsc5963-blog histoire domestiqueJ’ai toujours aimé l’histoire. Adolescente, je me souviens avoir demandé à l’orienteur de mon école : « J’aime l’histoire, mais comment peut-on en vivre? » L’enseignement ne m’intéressait pas du tout et je voyais difficilement comment je pouvais faire carrière dans ce domaine. Cet intérêt est donc demeuré une passion personnelle. Et depuis quelques années, cette passion est devenue un peu plus pointue, c’est-à-dire que c’est plus spécifiquement l’histoire domestique qui me fascine.

Comment les gens vivaient au quotidien? Que mangeaient-ils? Quels vêtements portaient-ils? Leur routine, les valeurs familiales, l’éducation des enfants, etc… Je trouve que cet aspect est ce qui nous permet de mieux comprendre nos ancêtres et c’est ce qui m’aide le plus à définir l’évolution de notre société. Mais l’histoire domestique n’est pas très documentée en Amérique du Nord, c’est pourquoi j’étais ravie de tomber par hasard sur le livre Ainsi cuisinaient les belles-soeurs dans l’oeuvre de Michel Tremblay. Cet ouvrage d’Anne Fortin retrace les habitudes et influences alimentaires des Canadiens-Français de la première moitié du XXe siècle en s’inspirant des textes de Michel Tremblay. Une part d’histoire, une part de culture littéraire et une part de cuisine, il n’en fallait pas plus pour me séduire!

_dsc5954-blog histoire domestique

Je trouve fascinant de voir comment la cuisine a évolué durant le dernier siècle. Moi-même, dans ma courte vie, j’ai pu observer un éveil et une ouverture sur le monde. Je dois humblement avouer que j’étais une adulte la première fois que j’ai mangé des sushis, découvert la cuisine indienne, mexicaine… J’ai plutôt grandi avec de bonnes vieilles recettes canadiennes. Maintenant, l’accès aux ingrédients ne se limite plus aux saisons et l’intérêt des gens est sans cesse grandissant.

_dsc5957-blog histoire domestique

Le livre est superbement illustré de photos et publicités d’autrefois. Et à travers les citations et textes expliquant les habitudes alimentaires de l’époque, l’auteur nous offre quelques recettes de grand-mère. Bouilli canadien, boulettes de viande, carrés aux citrons, gâteau renversé aux ananas… Certaines publicités font sourire avec leurs slogans. Je crois bien me risquer à essayer quelques recettes. Je trouve si réconfortant un plat « qui goûte l’ancien temps »!

_dsc5959-blog histoire domestique_dsc5961-blog histoire domestique

Un beau livre à mettre sous le sapin ou à s’offrir à soi-même. En le laissant traîner sur la table du salon, il « alimentera » les conversations! 😉

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements