DIY tablette pour le bain

Je suis une grande fan des bains accompagnés d’une émission de télé. Ça me détend, ça me divertit, c’est le parfait combo. Mais j’avais toutefois cruellement besoin d’une tablette pour le bain, qui me permettrait d’y déposer chandelles et ordinateur. Je m’assurerais ainsi de garder mon appareil électronique au sec, tout en ayant une position plus confortable.

Telle ne fut pas ma surprise de constater que ce genre d’objet très simple pouvait afficher un prix assez élevé. Du moins, les tablettes que j’ai trouvées qui avaient un design intéressant. (Ce qui n’est vraiment pas toujours le cas!) J’ai donc vite opté pour une version DIY, surtout que c’est pas mal un des projets les plus simples à réaliser.

De passage à la cour à bois, mon œil a été attiré par une superbe planche de teck. C’est sa belle couleur et son grain qui m’ont d’abord séduite, mais après avoir lu un peu plus sur cette essence, j’ai constaté qu’il s’agissait d’un bois plus cireux et résistant à l’eau. C’était donc doublement parfait pour un objet qui allait côtoyer de près la baignoire.

Après avoir soigneusement mesuré la largeur du bain, j’ai taillé la planche afin d’obtenir deux morceaux de taille égale – le but étant de les coller côte à côte pour obtenir une tablette plus large. Et j’ai simplement donné quelques coups de rabot afin que le joint central soit bien fermé. Pour plus de sécurité, j’ai taillé deux petits morceaux de 1 po de largeur. Ceux-ci allaient servir à retenir la planche aux rebords du bain pour éviter qu’elle ne tombe dedans (ce qui serait franchement fâcheux). Afin d’adoucir les angles, j’ai sablé tous les côtés pour les aplanir un peu.

J’ai également sablé les deux planches avec du papier sablé de grade 80, 120 et 220 pour la rendre bien lisse. Par la suite, j’ai étendu un trait de colle à l’époxy avant de coller les deux morceaux de bois sur le sens de la longueur. J’ai utilisé de l’époxy à cause du côté cireux du teck. En général, de la colle à bois fait très bien l’affaire. J’ai ensuite utilisé des serre-joints afin que rien ne glisse pendant le séchage.

Une fois la tablette bien collée, j’ai répété l’étape du sablage une deuxième fois pour effacer toutes traces de débordement de colle. J’avais dans l’idée de visser les bâtonnets sous la planche, mais j’ai dû réviser mes plans… Bien que j’aie pris la peine de percer les trous avant de visser, un des blocs a fendu lorsque j’ai voulu le fixer. J’ai donc opté pour un plan B, qui était de simplement coller les deux petites pièces de bois. Comme quoi on est souvent appelé à improviser lorsqu’un réalise un projet pour la première fois! Et petit truc, avant de les coller définitivement, je les ai fixés avec un ruban adhésif et j’ai déposé la tablette sur le bain afin de valider mes mesures.

L’étape finale a été de protéger le bois avec de l’huile de teck. Je voulais un fini mat et l’huile était tout indiquée pour bien faire ressortir le grain tout en protégeant ma tablette. L’application à l’aide d’une éponge à teinture a été hyper facile et rapide. Je vous recommande toutefois de vous informer sur les meilleurs produits à utiliser selon l’essence de bois que vous aurez choisie.

Maintenant je n’ai qu’une seule envie! Un long bain chaud, un cocktail, une chandelle et un bon film!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements