Une courte retraite chez Kabin Sutton

Même si ça fait 14 ans que je vis à Montréal, je resterai toujours une petite fille de la campagne. Il y a quelques mois, j’ai partagé avec vous la maison du rang C que Raphaël et moi aimions visiter à l’occasion, quand le besoin de détente était trop grand. Hors, j’ai découvert à regret qu’elle a été vendue. J’étais débobinée d’apprendre que je ne pourrais plus jamais y retourner. mais j’en garde de merveilleux souvenirs. Néanmoins, mon besoin d’évasion hors de la ville était toujours bien présent et j’ai donc entrepris de chercher un nouveau repère aussi apaisant. C’est en furetant que je suis tombée sur le site de Kabin Sutton, qui offre des chalets contemporains qui semblent ne faire qu’un avec la nature.

Dressés sur pilotis, les 7 chalets sont orientés de manière à offrir une vue sur la forêt. Relativement luxueux, chacun est équipé d’un poêle à combustion lente, d’une télé avec Apple TV, d’une cuisine toute équipée, d’une chambre fermée avec lit king et d’un spa privé encastré à même le balcon.  Un design hyper épuré rend les lieux très neutre pour ses visiteurs. Je n’avais pas l’impression d’arriver chez quelqu’un.

J’espérais que le temps soit frais, car je souhaitais profiter du poêle à bois. Au lieu de ça, nous sommes tombés sur les quelques jours de canicule en septembre… Mais heureusement pour nous, la proximité de la forêt nous a offert de l’air frais en soirée. Nous n’avons donc pas boudé notre plaisir et nous avons fait un feu, la porte grande ouverte!

Bien que les 7 maisons soient sur le même site et assez rapprochées les unes des autres, tout a été pensé pour offrir le maximum d’intimité. J’ai trouvé ingénieux les fenêtres en hauteur, permettant une entrée de lumière, sans laisser voir les habitants. Les balcons, quant à eux, sont équipés d’un muret sur un seul côté, afin d’éviter les regards des voisins, sans cacher la splendeur des arbres. Nous avons grandement profité du spa en regardant les feuilles rougir et les étoiles une fois la nuit tombée.

Notre séjour fut bref, mais tellement reposant. L’arrivée et le départ s’est fait sans que nous n’ayons à interagir avec personne. La clé avait été laissée dans une boîte à combinaison et elle n’avait qu’à être remise à la même place au moment de quitter. Ça ajoutait à l’impression d’arriver chez nous et non à l’hôtel.

Évidemment, ce n’est pas notre belle maison du rang C, mais l’expérience a été plus que positive. En grand besoin de repos, nous avons été capables d’oublier tout le stress laissé en ville dès que nous avons posé pied dans la petite maison.

On y reviendra, assurément!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s