Top 10 de l’année

En cette fin d’année, j’ai passé en revue tous les articles publiés en 2017 sur La Maison de Chapeau. Voici donc mon petit palmarès personnel de ceux que j’ai particulièrement aimé écrire.

JANVIER

Quelques trucs de comment intégrer des livres dans son décor sans bibliothèque. Pour moi, les livres sont de si beaux objets, ils sont des éléments décoratifs que j’aime disperser un peu partout dans ma maison.

MARS

En mars, je partageais avec vous mon besoin de sortir occasionnellement de la ville et de la routine. À plusieurs reprises, Raphaël et moi avons loué cette superbe maison de campagne pour nous reposer et décrocher. L’endroit a malheureusement (pour nous) été vendu, mais nous en garderons de merveilleux souvenirs.

AVRIL

Ce petit DIY tout simple à réaliser a amélioré ma qualité de vie, ce n’est pas peu dire! J’aime prendre un bain en regardant une émission sur mon ordinateur. D’ailleurs, le bain était l’une des choses qui m’enchantaient le plus lorsque nous avons acheté notre loft. J’en ai été privée pendant beaucoup trop longtemps! Cette tablette rend cette expérience de détente infiniment plus confortable et en plus, elle est beaucoup plus belle que bien des tablettes qu’on retrouve en boutique.

MAI

Pour la fête des Mères, je me suis donnée corps et âme dans l’organisation d’un thé à l’anglaise pour ma maman chérie. J’étais franchement fière du résultat et je pense que toute ma famille a adoré.

Aussi en mai, je vous partageais notre petite escapade d’une nuit au Diable Vert. Avec son pâturage sur fond de montagnes et les vaches Highland qui cohabitent avec les campeurs, on dirait un petit coin d’Europe transporté en Estrie!

JUIN

Pour nos vacances cette année, nous nous sommes envolés pour le très chaud Bélize. La deuxième plus grande barrière de corail au monde et les ruines Maya nous attendaient pour nous en mettre plein la vue. De jolis souvenirs pour nous!

AOÛT

Dans un tout autre registre, si vous n’avez pas encore essayé cette recette de macaroni au fromage fumé, vous ne savez pas ce que vous manquez! Juste d’y penser j’ai envie d’en manger!

SEPTEMBRE

En septembre, j’ai restauré une vieille chaise qui a appartenu à ma grand-mère. La pauvre avait eu la vie difficile pendant très longtemps. Mais il a été si simple de lui redonner une deuxième vie, ça aurait été bien triste qu’elle trouve le chemin du dépotoir sans être secourue.

C’est aussi au début de l’automne que nous nous sommes exilés le temps d’une fin de semaine chez Kabin Sutton. À défaut de ne plus pouvoir retourner dans la belle maison de campagne du Rang C, nous avons trouvé un autre endroit où repos et nature sont au rendez-vous. Je recommanderais l’endroit à n’importe qui!

NOVEMBRE

Et finalement, parce qu’éviter le gaspillage me tient vraiment à cœur et que c’est un peu une fierté personnelle d’être capable de l’éviter au maximum, j’ai écrit cet article dans lequel j’ai partagé quelques trucs pour planifier mon menu et éviter de jeter de la nourriture.

Somme toute, une année bien remplie! J’ai déjà des idées de sujets à vous partager pour 2018. Alors à l’an prochain j’espère!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements

Plateau de fromages parfait

Ce n’est pas un secret, j’adore le fromage. J’apprécie toujours un plateau bien présenté et je vous partage donc quelques petits trucs pour épater la galerie lors de vos réceptions.

Tout d’abord, le cœur de l’affaire, le choix des fromages! Il y a tellement de variétés en fromagerie, c’est parfois difficile de s’orienter. C’est pourquoi je n’hésite pas à demander conseil aux fromagers qui sauront vous dire quelles sont les meilleures options du moment. Il est intéressant d’y aller avec une sélection variée parmi les pâtes molles, pâtes fermes, fromages bleus, de chèvre ou de brebis. Bref, on n’hésite pas à aller dans différentes catégories. Dans ce cas-ci, j’ai opté pour trois fromages québécois, L’amateur (pâte semi-ferme de la Fromagerie du Champ à la Meule), le Monsieur Émile (fromage de chèvre de la Fromagerie du Ruban Bleu) et Le Hermann (pâte ferme de la Fromagerie Du Charme). J’essaie de prioriser des produits québécois, puisqu’il y a tellement de bons produits faits ici, nous n’avons rien à envier à personne!

Une fois les fromages sélectionnés, on choisit les accompagnements. Je trouve important d’allier des saveurs, mais aussi des textures dans un plateau à fromages. Tendre, croquant, sec, fruité, salé — les possibilités sont pratiquement illimitées!

Dans mon cas, j’ai opté pour des dattes et des abricots séchés. On peut les manger seuls ou y tartiner des fromages à pâte molle. Les dattes fourrées au fromage de chèvre sont particulièrement délicieuses. Toujours dans le sucré, j’ai fait une confiture de rhubarbe en deux temps trois mouvements. Simplement faire chauffer la rhubarbe à feu moyen, ajouter du sucre au goût et cuire jusqu’à ce que le mélange ait atteint la consistance désirée.

Côté salé, j’aime beaucoup les rondelles de saucisson. Il apportera un élément plus sec à votre plateau. Les noix se marient aussi à merveille avec les fromages. Dans mon cas, j’ai opté pour des pacanes pralinées.

Et pour tartiner les fromages à pâte molle, j’ai opté pour des biscottes aux canneberges et aux noix. Dans le cadre d’un cocktail, j’aurais sans doute servi du pain, mais mon plateau était le 3e service d’un souper, j’ai préféré offrir quelque chose de plus léger.

À partir de là, inspirez-vous de ce mariage de saveurs pour faire les choix qui vous plaisent! Variez les noix, optez pour d’autres charcuteries, comme du prosciutto ou du jerky. Remplacez les dattes et les abricots par des figues ou des pommes. Vous préférez le salé et le vinaigré? Accompagnez vos fromages de cornichons et d’olives. Jouez avec les couleurs et disposez vos éléments de sorte que l’assiette ou le plateau aura l’air garni et abondant. Tout semblera encore plus appétissant!

Bonne dégustation!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Tacos aux haricots noirs

Je ne suis pas végétarienne, mais je ne suis pas une grande consommatrice de viande non plus. Bien que je ne dirais jamais non à un bon tartare de bœuf, il n’est pas rare que j’opte pour la version végé d’un plat si l’occasion se présente. J’aime également la cuisine que j’appelle amicalement texicaine. J’ai l’impression que ma table prend un air de party et ça me met de bonne humeur. Pour toutes ces raisons, les tacos aux haricots noirs trouvent souvent leur chemin jusque dans mon assiette. Super rapide à faire, plein de bons ingrédients et c’est franchement pas piqué des vers! Voici donc comment je m’y prends.

(Pour 4 à 6 portions)

Ingrédients :

  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 conserve de 540 ml de haricots noirs égouttés et rincés
  • 1 tasse de champignons coupés en tranches
  • 1 poivron coupé en dés (de la couleur de votre choix!)
  • 1 oignon haché
  • 1 tasse de maïs surgelé
  • 2 cuillères à soupe de coriandre hachée
  • 1/2 cuillère à thé de poudre de chili
  • Le jus d’une demi-lime
  • Sel et poivre
  • 1/2 tasse de salsa
  • 1 tasse de fromage râpé au choix
  • 1/2 tasse de crème sure
  • Le zeste et le jus d’un demi-citron
  • Tortillas souples
  1. Dans une grande poêle à feu moyen-vif, chauffer l’huile et y faire revenir les oignons, les champignons et les poivrons pendant environ 7 minutes.
  2. Ajouter les haricots noirs et le maïs et poursuivre la cuisson pendant 7 minutes.
  3. Ajouter la coriandre, la poudre de chili, le jus de lime et assaisonner. Retirer du feu et réserver.
  4. À la crème sure, ajouter le zeste et le jus de citron. Bien mélanger.
  5. Assembler tous les ingrédients dans les tortillas souples et servir.

Si l’occasion le permet, laissez vos convives assembler leurs tacos eux-mêmes! Avec un bon cocktail, ce sera parfait! Mon élément préféré dans cette recette est sans contredit la crème sure au citron. Ça apporte un petit kick de plus. Je vous dis, j’en mangerais à la cuillère. (Non, c’est pas dégueux, c’est DÉ-LI-CIEUX!)

Bon repas texicain!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault