Lampe du vieux Forum

_DSC5025-blog forumJe vous ai déjà raconté l’histoire derrière nos luminaires de cuisine. Avant d’emménager dans notre loft, nous avons magasiné quelques éléments d’éclairage, car notre maison ne venait qu’avec des ampoules au plafond (on repassera pour l’ambiance romantique). Pour la chambre, nous avions convenu que nous voulions des lampes sur pied, sans idée plus précise. Or, c’est lors d’un passage au Marché aux Puces St-Michel que notre œil a été attiré par un gros spot avec réflecteur bombé à l’intérieur et une grosse vitre épaisse sur le devant. Le vendeur nous a alors informés que c’était une lampe du vieux Forum, il pouvait même fournir un certificat d’authenticité. Charmés par le look, la patine et aussi par le souvenir du grand-père de Raphaël qui était un habitué du Forum, nous en sommes devenus les heureux propriétaires.

Il fallait maintenant trouver comment transformer cette lourde chose en lampe sur pied. Plusieurs options ont été considérées, mais voici comment nous avons procédé.

Le câblage a bien entendu été remplacé, nous avons utilisé le même fil gainé de tissu que pour notre lampadaire dans la cuisine. Pour la tige centrale, nous avons choisi un tuyau d’acier galvanisé dont nous avons gardé la couleur d’origine afin de faciliter le mariage des matières. Puisque la lampe était toujours munie de son support original, il n’a suffi que d’une longue vis et d’un boulon pour la fixer à la tige d’acier.

_DSC4999-blog forum_DSC5000-blog forum

Restait maintenant à fabriquer la base. Après la réalisation de notre comptoir d’îlot de cuisine, il nous restait du mélange à béton. Armés d’une chaudière à large fond, nous avons ainsi coulé une dalle circulaire en prenant soin d’y enfouir un tuyau assez grand pour passer le fil sur le côté (évitant ainsi qu’il ne se fasse écraser par le poids de la dalle). Pour faire le trou central qui allait accueillir la tige en acier galvanisé, nous avons inséré un tuyau de PVC qui pourrait être retiré une fois la dalle sèche.

_DSC5001-blog forum_DSC4998-blog forum

Pour passer le fil à l’intérieur de la tige centrale et ainsi éviter qu’il ne pende jusqu’au sol, nous avons percé des petits trous en haut et en bas de la tige à l’aide d’une perceuse. Mieux vaut tremper la mèche dans de l’huile afin d’éviter la surchauffe lors du frottement métal sur métal. Et voulant s’assurer que la lampe ne basculerait pas à cause du contrepoids, nous avons ajouté à la dalle de béton un poids libre de 35 lb, simplement déposé dessus. Nous n’avions ensuite qu’à assembler la tige et la base.

_DSC5002-blog forum

Comme l’ampoule d’origine était assez puissante pour donner un coup de soleil (bonjour l’éclairage feutré dans la chambre!), nous avons utilisé un adaptateur en porcelaine pour réduire le culot et ainsi pouvoir utiliser une ampoule normale. Pour le look et la douceur de sa lumière, nous avons choisi une ampoule tubulaire de type Edison. La nôtre a été achetée sur ebay, mais elle est très similaire à celle-ci.

_DSC5014-blog forum

Bien que nous ayons dû réfléchir longtemps sur la meilleure façon de s’y prendre pour la fabrication, nous sommes hyper satisfaits du résultat! Pour l’instant, elle éclaire la chambre en compagnie d’une lampe Ikea. Mais j’aimerais un jour en trouver ou en fabriquer une qui lui ressemblerait davantage. Présentement, elle a toute l’attention qu’elle mérite!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements

Galerie de portraits de famille

IMG_2106 galerie portraits

La famille, c’est très important pour moi. Le patrimoine familial a toujours été fort chez nous et nous avons un grand intérêt pour nos ancêtres. Savoir qui ils étaient, ce qu’ils faisaient m’a toujours fascinée. Il faut dire que parmi eux se trouvent des gens au parcours singulier. Gardien de phare, sculpteur, homme fort… les anecdotes sont nombreuses.

J’avais dans mon appartement une petite galerie de portraits de famille que j’affectionnais particulièrement. Je cherchais donc à l’intégrer dans notre décor plus épuré.

IMG_2105 galerie portraits

Il y avait déjà un coin vintage dans la chambre, où j’avais placé causeuse et fauteuil de style Louis XV (héritage de ma grand-mère). Comme le dossier de la causeuse est bas, l’espace disponible au mur était très grand et allongé. J’ai donc proposé à Raphaël d’agrandir la galerie de portraits et d’y intégrer des photos de sa famille également. Et en fouillant dans les albums de ses parents, j’ai été surprise de constater à quel point les photos de sa famille diffèrent des miennes. Ses parents et grands-parents ont vécu en ville et ils ont beaucoup de portraits réalisés chez le photographe. Leurs vêtements ont l’air riche et distingué. De mon côté, c’était plus bucolique et moins formel et je trouvais fascinant de comparer ces deux environnements de vie.

Nous avons donc fait une sélection de portraits et de cadres qui s’amalgament bien, sans tous être pareils. Le point central quant à lui est un grand cadre doré qui me vient de ma grand-mère. Une amie avait autrefois recouvert le fond d’un velours matelassé et de bandes élastiques, permettant ainsi d’y glisser de plus petites photos. Toute la partie de gauche à partir du centre du cadre doré est réservée à la famille de Raphaël. Celle de droite est constituée de portraits de ma famille.

_DSC2345 galerie portrait famille

Pour l’installation, afin d’éviter de faire plein de trous dans les murs, nous avons planifié la disposition des cadres en les plaçant sur le sol. À l’aide de ruban à masquer, nous avons reproduit les cadres sur le mur avant de les fixer. Petit truc simple, mais très efficace.

IMG_2107 galerie portraits

Je suis très heureuse que la petite galerie que j’aimais tant dans mon appartement ait trouvé une place dans notre nouvel environnement. J’apprécie d’ailleurs beaucoup le fait que nous arrivions à faire un mariage heureux entre mes meubles vintage et autres vieilleries et les lignes plus sobres et industrielles de nos constructions. J’avais un peu peur que ça ne passe pas et pourtant ça cohabite si facilement!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Tête de lit colorée

_DSC2362-blog tete de lit

Pendant les mois qui ont précédé la prise de possession de notre loft, Raphaël et moi planifions plein de projets d’aménagement. L’un d’entre eux était de recouvrir un mur de notre chambre en bois de grange. Nous aimions la patine et le caractère unique de ce bois recyclé, et Raphaël avait l’œil sur une grange que nous aurions pu démonter, ce qui aurait voulu dire beaucoup de matériaux à peu de frais. Toutefois, le contact avec la propriétaire de la grange était difficile à faire et elle se trouvait en Mauricie, donc beaucoup de voyagement à prévoir le temps de la déconstruction. Au final, nous avons conclu que cette idée était un peu trop ambitieuse… De toute façon, plus j’y pensais et plus je voyais des photos de gens qui ont des murs de bois de grange dans leur maison, moins j’aimais ça. J’ai réalisé que je trouve ça beaucoup plus approprié pour un espace commercial que résidentiel et l’exécution est souvent maladroite. Petit à petit, je n’étais plus aussi enchantée.

J’aime beaucoup l’aire ouverte qu’offre notre loft. Toutefois, je me rends compte que j’ai davantage besoin de délimiter les différents espaces. Il existe plusieurs moyens d’y arriver, par exemple par la disposition des meubles, l’ajout d’une carpette, etc.  Pour la chambre, j’ai finalement eu l’idée de me concentrer sur la tête de lit uniquement au lieu d’essayer de couvrir le mur en entier. Nous avons opté pour une peinture satinée couleur « jaune buzz » de la compagnie Behr, histoire d’ajouter un peu de « wow » à la pièce (les gens qui trouvent les noms de couleurs ont beaucoup d’imagination…). On nous avait vanté son efficacité à couvrir et, ma foi, ce n’était pas un mensonge. Deux couches de peinture ont suffi pour arriver à une couleur uniforme.

Nous avons utilisé un niveau laser pour appliquer le ruban de masquage, s’assurant ainsi d’une découpe très droite. La partie centrale est légèrement plus large que le lit et nous avons peint deux lignes plus fines de chaque côté afin d’ajouter un peu de douceur. Car comme le plafond est très haut, ça créait un gros bloc de couleur. Ça demeure un design simple, mais avec beaucoup d’effet.

_DSC2360-blog tete de lit

Et la peinture reste toujours une option économique et facile à changer. C’est donc toujours gagnant pour moi!

Et vous, oseriez-vous les couleurs vives dans votre chambre à coucher?

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault