Notre salon

Je vous partageais il y a quelques semaines mon excitation face à notre nouveau meuble de télé que Raphaël a fabriqué. C’était pour moi le dernier gros morceau à remplacer dans notre salon. Lorsque nous avons emménagé, nous avions de vieux divans, une lampe et un meuble de télé en mélamine. C’était clair pour nous que tout ou presque serait à remplacer éventuellement. Ça nous aura pris deux ans pour compléter ce processus et j’ai eu envie de faire une petite visite de ce coin de ma maison que j’aime tout particulièrement.

Tout d’abord, petit retour en arrière : voici de quoi avait l’air l’espace à notre arrivée. De grandes fenêtres et de très hauts murs blancs. Je dois avouer que ça pouvait paraître un peu intimidant au départ de trouver comment meubler cette partie de notre loft efficacement.Et pendant un long moment, l’aménagement a eu l’air de ceci. Nous avons habillé l’espace comme nous avons pu en sachant bien que c’était temporaire. Nous n’avions toutefois pas une idée claire du look recherché pour notre salon.

Une des premières choses que nous avons achetée est le tapis jaune canari. J’avais très envie d’un punch de couleur et je n’ai vraiment aucun intérêt pour les tapis brun-beige… Mais notre maison étant un loft, l’espace à combler était grand et la carpette choisie était un peu trop petite. Mais mon beau tapis jaune, je l’aiiiiiime! Pour pallier ce problème, nous avons décidé d’opter pour la superposition en ajoutant un deuxième tapis de couleur neutre en dessous.

La table à café est un DIY que j’ai déjà partagé ici. Je me dis que peut-être un jour j’aurai envie de quelque chose de moins brut, mais pour l’instant je l’aime encore beaucoup. J’apprécie tout particulièrement le rangement qui cache un peu ce qu’on ne veut pas voir traîner en permanence.

Comme tables d’appoint, nous avons trouvé deux modèles similaires dans deux boutiques différentes. La plus grande chez Ikea et la petite chez Zone Maison. L’option rangement est intéressante, mais j’aime aussi le fait que ce n’est pas massif dans le décor.

Pour remplacer nos vieux divans de cuir, j’ai cherché plutôt longtemps! On pensait à un sectionnel, mais pour être honnête, je ne trouve pas ça aussi beau qu’un sofa 3 places. Ou alors les modèles  plus intéressants étaient hors de prix. J’ai toutefois réussi à vendre l’idée à Raphaël d’avoir deux fauteuils et un canapé plutôt qu’un ensemble sofa trois places et causeuse assortis. La bergère verte était pour moi un gros coup de cœur, surtout par sa couleur. Quand j’ai vu qu’Ikea allait arrêter de produire ce fauteuil en vert, nous nous sommes précipités pour en acheter un. Le modèle est toujours disponible, mais la sélection de couleurs est différente.

Le petit fauteuil au motif triangulaire a aussi été un coup de cœur par son design et sa forme rétro. J’étais hésitante de peur que l’ensemble ne s’amalgame pas harmonieusement, mais je n’ai pas regretté. Il est cute au coton si vous me permettez l’expression!

Finalement, après quelques mois de recherches, je suis tombée sur ce canapé trois places et j’ai su qu’il était pour nous. Le détail des coutures, les panneaux de bois qui remontent sur les côtés, la texture et la couleur du tissu, sa forme légèrement arrondie. Il m’était tombé dans l’œil!

Côté déco, les livres sont à l’honneur. J’aime les beaux livres et j’en laisse toujours traîner sur la table à café. Quelques plantes viennent apporter un côté organique. Bien que je n’aie pas vraiment le pouce vert, je semble m’en tirer pas trop mal. Peu de mortalité de ce côté. Haha! Sur le divan et les fauteuils, quelques coussins partageant la même gamme de couleurs ont été placés. Le panache de wapiti est une pièce maîtresse et je suis heureuse de le voir enfin au mur, car il a traîné pendant des années dans mon ancien appartement. Il était vieux et en mauvais état et je n’avais pas l’espace nécessaire pour l’installer. Il a été restauré dans le but de le vendre, mais finalement je n’ai pas pu m’en défaire.

Quant au mur de planches de cèdre, il a complètement changé l’espace. Apportant un côté plus chaleureux, il donne beaucoup de dimension à la pièce. Il a aussi beaucoup aidé à réduire l’écho dû à nos plafonds de béton et notre très grand espace ouvert.

Finalement, comme la superficie à couvrir était grande, j’ai réquisitionné un coin du salon pour en faire un petit bureau. J’y ai suspendu mon affiche de l’illustrateur Pascal Blanchet et ça complémente tellement bien ce coin. Le petit bureau a été acheté sur Kijiji il y a quelques années et j’ai restauré une vieille chaise qui a jadis appartenu à ma grand-mère.

Au final, je trouve que notre salon est bien habité sans avoir l’air surchargé. Il est super fonctionnel et confortable. Je m’attarde souvent à en observer les détails. Je suis contente que nous ayons pris notre temps et changé les éléments graduellement. Ça permet de prendre un peu de recul et réfléchir à l’ensemble. Une franche réussite. Du moins à mes yeux!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Advertisements

Notre nouveau meuble de télé

Avec le remplacement de nos vieux divans l’automne dernier, je pouvais presque dire que notre salon était finalement complété après plus de deux ans à vivre dans notre belle maison. Presque, parce que nous avions comme plan de remplacer notre meuble de télé depuis un certain temps. Celui que nous avions avait été construit par Raphaël plusieurs années auparavant. (Celui que l’on peut voir sur la prochaine photo.)  Il n’était pas laid, mais il avait été fabriqué en mélamine et nous avions envie d’un meuble en vrai bois et au design plus intéressant. Après la construction de notre table et de notre îlot, Raphaël se sentait d’attaque pour faire notre nouveau meuble de télé lui-même. Ceci dans le but d’économiser de l’argent, mais aussi d’avoir quelque chose qui conviendrait exactement à nos besoins en design et en dimensions.

Je ne vous raconterai pas en détail comment nous avons procédé, car ce n’était pas un projet très simple à réaliser. Les travaux ont été interrompus pendant plusieurs mois, car nous avons rencontré certaines difficultés (et vécu du découragement par moment). Nous avons entre autres dû recouper des pièces assemblées afin de les passer à nouveau dans une raboteuse, car ils s’étaient tordus et n’étaient plus plats. Une étape dont on se serait bien passé! À plusieurs reprises, nous nous sommes demandé si on ne devait pas le découper en morceaux et acheter un meuble finalement. Mais avec de la persévérance, on en est venu à bout!

Le bois utilisé est du hêtre étuvé, la même chose que notre table de cuisine. Au départ, nous voulions le teindre pour obtenir un effet plus contrasté, mais après avoir effectué un test, on s’est rendu compte que la teinture masquait tout le détail du bois. Ça le rendait plus quelconque disons. Nous avons donc plutôt opté pour l’application d’huile de teck tout simplement. Ça rend le bois un peu plus foncé, sans en cacher le grain et ça fait office de protection. Pas nécessaire d’appliquer de vernis par-dessus.

J’adore le grand panneau d’armoire qui s’ouvre vers le bas. Il offre un rangement tellement plus fonctionnel que les tiroirs du meuble précédent. J’aime aussi beaucoup le fait qu’il n’y a pas de poignée et que le meuble est très plat. C’est assurément beaucoup plus élégant.

Je suis ravie d’avoir mis la touche finale à cet espace de notre loft! Il n’est pas impossible que ça continue à évoluer avec le temps, ce qui est normal selon moi, mais pour l’instant je suis bien contente du résultat. Je vous promets une petite visite complète de notre salon bientôt!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Top 10 de l’année

En cette fin d’année, j’ai passé en revue tous les articles publiés en 2017 sur La Maison de Chapeau. Voici donc mon petit palmarès personnel de ceux que j’ai particulièrement aimé écrire.

JANVIER

Quelques trucs de comment intégrer des livres dans son décor sans bibliothèque. Pour moi, les livres sont de si beaux objets, ils sont des éléments décoratifs que j’aime disperser un peu partout dans ma maison.

MARS

En mars, je partageais avec vous mon besoin de sortir occasionnellement de la ville et de la routine. À plusieurs reprises, Raphaël et moi avons loué cette superbe maison de campagne pour nous reposer et décrocher. L’endroit a malheureusement (pour nous) été vendu, mais nous en garderons de merveilleux souvenirs.

AVRIL

Ce petit DIY tout simple à réaliser a amélioré ma qualité de vie, ce n’est pas peu dire! J’aime prendre un bain en regardant une émission sur mon ordinateur. D’ailleurs, le bain était l’une des choses qui m’enchantaient le plus lorsque nous avons acheté notre loft. J’en ai été privée pendant beaucoup trop longtemps! Cette tablette rend cette expérience de détente infiniment plus confortable et en plus, elle est beaucoup plus belle que bien des tablettes qu’on retrouve en boutique.

MAI

Pour la fête des Mères, je me suis donnée corps et âme dans l’organisation d’un thé à l’anglaise pour ma maman chérie. J’étais franchement fière du résultat et je pense que toute ma famille a adoré.

Aussi en mai, je vous partageais notre petite escapade d’une nuit au Diable Vert. Avec son pâturage sur fond de montagnes et les vaches Highland qui cohabitent avec les campeurs, on dirait un petit coin d’Europe transporté en Estrie!

JUIN

Pour nos vacances cette année, nous nous sommes envolés pour le très chaud Bélize. La deuxième plus grande barrière de corail au monde et les ruines Maya nous attendaient pour nous en mettre plein la vue. De jolis souvenirs pour nous!

AOÛT

Dans un tout autre registre, si vous n’avez pas encore essayé cette recette de macaroni au fromage fumé, vous ne savez pas ce que vous manquez! Juste d’y penser j’ai envie d’en manger!

SEPTEMBRE

En septembre, j’ai restauré une vieille chaise qui a appartenu à ma grand-mère. La pauvre avait eu la vie difficile pendant très longtemps. Mais il a été si simple de lui redonner une deuxième vie, ça aurait été bien triste qu’elle trouve le chemin du dépotoir sans être secourue.

C’est aussi au début de l’automne que nous nous sommes exilés le temps d’une fin de semaine chez Kabin Sutton. À défaut de ne plus pouvoir retourner dans la belle maison de campagne du Rang C, nous avons trouvé un autre endroit où repos et nature sont au rendez-vous. Je recommanderais l’endroit à n’importe qui!

NOVEMBRE

Et finalement, parce qu’éviter le gaspillage me tient vraiment à cœur et que c’est un peu une fierté personnelle d’être capable de l’éviter au maximum, j’ai écrit cet article dans lequel j’ai partagé quelques trucs pour planifier mon menu et éviter de jeter de la nourriture.

Somme toute, une année bien remplie! J’ai déjà des idées de sujets à vous partager pour 2018. Alors à l’an prochain j’espère!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault