J’en rêve en novembre

J’ai eu envie d’essayer une série de billets mensuels qui s’intitule « J’en rêve en… ». Je ne suis pas une acheteuse compulsive et je suis plutôt bonne pour me donner le temps de réfléchir avant de sortir mon portefeuille. Je suis tout à fait pour la spontanéité et il m’arrive aussi de faire de petites folies, mais pour le reste, quand je vois quelque chose qui me plait vraiment, mais qui est loin d’être essentiel à ma vie, je le prends en note. De cette façon, j’ai toujours des suggestions de cadeaux pour mon anniversaire ou pour les piges du temps des Fêtes.

J’ai donc eu l’idée de vous partager à chaque mois, 5 trouvailles qui me font un peu rêver. Peu importe que ce soit un vêtement, un item pour la maison, un endroit à visiter, simplement des choses qui me font envie à ce moment de l’année.

Voici donc pour ce premier partage!

 

Le livre documentaire En voiture! L’Amérique en chemin de fer, de Pascal Blanchet aux Éditions de la Pastèque. Ce livre est destiné à un lectorat plus jeune, mais les images de Pascal Blanchet sont tellement belles! Je ca-po-te sur cet illustrateur. J’ai l’impression d’ouvrir une fenêtre sur le passé en regardant ses illustrations, c’est maîtrisé et absolument parfait. Autant dans les lignes que dans les couleurs. Je rêve secrètement de recevoir ce livre à Noël. Hiiii!

Nous avons changé nos comptoirs de cuisine au début de l’été et je cherchais une façon simple d’ajouter des éléments décoratifs. Comme il n’y a pas de fenêtre à proximité, ce cactus artificiel ajouterait de la verdure, ce sans entretien!

Source mbam.qc.ca

Côté sortie, je me meurs d’aller voir l’exposition Il était une fois… le western au Musée des Beaux-Arts  de Montréal. On y fait mention d’une lecture inédite du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels. Évidemment, mon coeur d’ancienne chanteuse country n’a fait qu’un bon et j’ai acheté des billets sur le champ. J’ai toujours tendance à passer tout droit et manquer les expositions qui m’intéressent, pas cette fois-ci!

Le printemps dernier, je vous offrais une petite visite de notre salle de bain et je mentionnais que le bleu de notre tapisserie était un peu intense au quotidien. Je ne l’ai toujours pas remplacée, mais j’ai celle-ci de chez Hygge & West dans l’oeil depuis un moment. Un motif aéré, une touche de couleur, je n’ai rien trouvé qui pouvait la détrôner pour l’instant. J’espère pouvoir l’apposer sur nos murs dans un futur pas trop éloigné.

Une publication québécoise qui traite de design, de décoration et d’architecture? Je dis, par ici! Je ne connaissais pas du tout l’existence du magazine 1282 rue de la Maison jusqu’à tout récemment et je suis très intriguée. Je trouve génial le fait qu’il soit offert en format numérique, ça permet de découvrir de nouvelles publications à moins de frais. Très pratique aussi lorsqu’on veut apporter de la lecture en voyage ou dans le métro.

Et vous? Quelles sont vos découvertes du moment?

Claude

Advertisements

Une courte retraite chez Kabin Sutton

Même si ça fait 14 ans que je vis à Montréal, je resterai toujours une petite fille de la campagne. Il y a quelques mois, j’ai partagé avec vous la maison du rang C que Raphaël et moi aimions visiter à l’occasion, quand le besoin de détente était trop grand. Hors, j’ai découvert à regret qu’elle a été vendue. J’étais débobinée d’apprendre que je ne pourrais plus jamais y retourner. mais j’en garde de merveilleux souvenirs. Néanmoins, mon besoin d’évasion hors de la ville était toujours bien présent et j’ai donc entrepris de chercher un nouveau repère aussi apaisant. C’est en furetant que je suis tombée sur le site de Kabin Sutton, qui offre des chalets contemporains qui semblent ne faire qu’un avec la nature.

Dressés sur pilotis, les 7 chalets sont orientés de manière à offrir une vue sur la forêt. Relativement luxueux, chacun est équipé d’un poêle à combustion lente, d’une télé avec Apple TV, d’une cuisine toute équipée, d’une chambre fermée avec lit king et d’un spa privé encastré à même le balcon.  Un design hyper épuré rend les lieux très neutre pour ses visiteurs. Je n’avais pas l’impression d’arriver chez quelqu’un.

J’espérais que le temps soit frais, car je souhaitais profiter du poêle à bois. Au lieu de ça, nous sommes tombés sur les quelques jours de canicule en septembre… Mais heureusement pour nous, la proximité de la forêt nous a offert de l’air frais en soirée. Nous n’avons donc pas boudé notre plaisir et nous avons fait un feu, la porte grande ouverte!

Bien que les 7 maisons soient sur le même site et assez rapprochées les unes des autres, tout a été pensé pour offrir le maximum d’intimité. J’ai trouvé ingénieux les fenêtres en hauteur, permettant une entrée de lumière, sans laisser voir les habitants. Les balcons, quant à eux, sont équipés d’un muret sur un seul côté, afin d’éviter les regards des voisins, sans cacher la splendeur des arbres. Nous avons grandement profité du spa en regardant les feuilles rougir et les étoiles une fois la nuit tombée.

Notre séjour fut bref, mais tellement reposant. L’arrivée et le départ s’est fait sans que nous n’ayons à interagir avec personne. La clé avait été laissée dans une boîte à combinaison et elle n’avait qu’à être remise à la même place au moment de quitter. Ça ajoutait à l’impression d’arriver chez nous et non à l’hôtel.

Évidemment, ce n’est pas notre belle maison du rang C, mais l’expérience a été plus que positive. En grand besoin de repos, nous avons été capables d’oublier tout le stress laissé en ville dès que nous avons posé pied dans la petite maison.

On y reviendra, assurément!

Claude
© Textes et photographies: Claude Bourgault

Liste de souhaits pour l’automne

L’été fut moche selon certains, pour ma part je l’ai trouvé parfait. Je suis d’avis que ça ne vaut pas la peine de déprimer à cause du mauvais temps, la nature est bien faite et vous m’entendrez rarement me plaindre de la pluie ou du froid. J’aime toutes les saisons sans exception, mais j’ai un très gros faible pour l’automne. L’air frais sur le visage, la lumière, les couleurs, les odeurs… Je trouve aussi que les plus beaux vêtements sont ceux d’automne. Bref, je trouve que l’automne est synonyme de confort. J’ai donc eu envie de faire une petite liste de choses qui sont parfaites pour accompagner les derniers mois de l’année.

  1. Ma bougie parfumée préférée est sans contredit la bougie « Vieux Montréal » fabriquée par Les Citadines. Une odeur de feu de bois si juste que c’est à peine croyable. J’adore l’allumer en fin de journée et m’endormir en pensant que j’ai un vrai foyer au bois. En plus, le bougeoir en verre est hyper chic et vient avec un couvercle métallisé. Il en fait donc un bel objet décoratif en plus d’offrir une aromathérapie sans pareil. Consultez leur site pour connaître les points de vente.
  2. Comme plusieurs, j’aime bien écouter des séries télé en rafale. Le parfait accessoire automnal pour les soirées télé est sans contredit le jeté. En plus, il apporte un élément décoratif et chaleureux à mon salon. Le problème après, c’est que je trouve bien difficile de quitter ma douce chaleur une fois l’émission terminée!
  3. Telle une vieille Anglaise, j’aime commencer ma journée avec un bon thé. David’s Tea offre souvent des collections saisonnières en coffret. Vous trouverez en ce moment une collection basée sur les récoltes. Aussi, je ne dirais pas non à une bonne tasse de thé chaï à la cannelle.
  4. Le temps frais nous oblige à nous couvrir un peu plus et les accessoires deviennent incontournables. Cette écharpe surdimensionnée a l’air si douce et confortable. Et ma mère m’a toujours dit de ne pas me promener la fale à l’air!
  5. À l’automne, j’ai immanquablement le goût de cuisiner des plats réconfortants qui embaumeront la maison. La saison des récoltes est très inspirante avec son abondance de produits frais. Cette tarte aux poireaux avec croûte au parmesan est très simple à faire et elle est absolument divine! La tarte aux pommes reste aussi un de mes desserts favoris. Profitez de la période des couleurs pour aller les cueillir vous-même!
  6. À mon travail, la saison la plus occupée est très certainement l’automne. La fin de semaine venue, j’ai besoin de me reposer afin d’être d’attaque pour le lundi suivant. J’ai donc prévu une courte retraite loin des tracas chez Kabin Sutton. Des cabines contemporaines en pleine nature, ça a l’air absolument idyllique! Je vous en reparle dans quelques semaines, promis!

Et vous, êtes-vous aussi excités que moi à l’approche de l’automne?

Claude